De Cayenne à Paracas

19 décembre 2011

19 décembre : une semaine à Cayenne City

Comme prévu, la douane d’Oyapoque n’avait pas entendu parler de notre carte grise. Allez, on laisse tomber, on arrivera bien à s’arranger avec la préfecture à Cayenne…

Nous remplissons notre paperasse pour sortir du territoire, la photocopie de la carte grise suffit et personne ne nous embête. Dernière étape, mais pas la moindre, traverser le fleuve Oyapoque, jusqu’à St George. Nous avons maintenant un magnifique pont qui relie la Guyane et le Brésil, mais faute de route des deux côtés du pont, il n’est pas encore ouvert. Nous devons donc reprendre une barge. Normalement, rien de plus simple. Sauf qu’avec notre chance, nous avons poireauté une heure parce que la barge était ensablée…. Finalement on a changé de barge et traversé le fleuve sans encombre.

IMG_1240

Arrivés à Cayenne, on retrouve directement Mélodie et sa maman Lucie. Elouane nous saoulait depuis 3 semaines avec Mélodie, les retrouvailles ont été bien sympathiques.

IMG_1258

Nous profitons de notre semaine à Cayenne pour revoir du monde avant notre départ : Mathieu passe une journée sur le terrain avec ses collègues, moi je mange avec mon (ex)boss et mes collègues, je retrouve mon équipe avec joie….. Nous squattons chez Alex et Lucie dans leur maison bien agréable et organisons notre dernier carbet sur la Kounana ou finalement tout le monde a répondu présent : nous étions 15 adultes et 4 enfants !!!

Kounana_96

Mercredi, direction l’aéroport pour un dernier vol Cayenne-Paris. La sensation qui nous a marqué en rentrant sur le sol guyanais a été que nous rentrions chez nous…. Ca va être dur dur de quitter cette région si belle après 7 ans et surtout de laisser nos amis.

Une page se tourne….

Merci à tous d’avoir suivi ce blog si assidument, c’était chouette de voir vos messages tout au long du voyage. Rendez-vous dans quelques années pour d’autres aventures !!!!

Plus de photos du retour et de la semaine à Cayenne sur l’album N°31.

Posté par Mathilde973 à 14:20 - Commentaires [3] - Permalien [#]


11 décembre 2011

Arrivee a Oyapoque !!

Derniere ligne droite, demain passage de frontiere et direction Cayenne. quelques obstacles encore a franchir avant de reussir a rentrer. nous aimons les choses compliquees nous !!! en effet, le douanier a la frontiere Bolivie-Bresil a garde notre carte grise.... chose dont on s est rendu compte que bien tard (il y a 4 jours). Depuis nous passons des coups de fil dans tous les sens pour que notre carte soit envoyee a la douane d Oyapoque... plus de nouvelles depuis 3 jours. on croise les doigts pour qu'elle soit la demain quand on passera a la douane, mais on y croit pas trop.

Sinon le voyage en bateau s est bien passe, on a du attendre 8 heures de plus que tout le monde pour sortir puisque la cargaison de la barge a du etre videe avant que l on puisse sortir le 4*4. Des photos suivront...

Dernier carbet sur la Kounana prevu le week end prochain avec la bande de copains et ensuite direction le grand froid metropolitain.

Posté par Mathilde973 à 19:13 - Commentaires [4] - Permalien [#]

05 décembre 2011

Le 5 décembre : arrivée dans la région de Bélem

Nous avons rejoints Bélem sans encombre et nous restons maintenant 2 jours chez Denise (cf. post de début août), où nous squattons le jardin et la piscine histoire de se détendre avant de prendre le bateau. Nous embarquons jeudi pour 2 jours de traversée. Nous serons normalement à Oyapoqué dimanche et à Cayenne lundi.

Nous avons donc mis 7 jours pour notre remontée du Brésil, en s’arrêtant de temps en temps et en particulier samedi après-midi dans un super centre aquatique. Loulou était comme une dingue, elle en a bien profité et nous aussi.

IMG_1197  IMG_1201  IMG_1209  IMG_1204  IMG_1203

Nous avons dormi dans les stations-services. Plus ou moins propre selon les cas mais toujours très pratiques avec douches, restaurants, …. Au moins c’est gratuit et les camionneurs brésiliens sont très sympas.

DSC_0093   DSC_0098  DSC_0099

Petites anecdotes de fin de voyage : après 4 mois sans rien perdre ni se faire voler, j’ai réussi à perdre le porte-monnaie en allant acheter une glace… il n’y avait que 20 € à l’intérieur mais malheureusement aussi la carte bleue de Mathieu (qui normalement est rangée ailleurs mais là comme par hasard….), ensuite notre réserve d’eau fuit et une de nos plaques de gaz ne veut plus s’allumer… ah le 4x4 montre des signes de réticence à rentrer en métropole ????

Posté par Mathilde973 à 15:09 - Commentaires [5] - Permalien [#]

30 novembre 2011

Le 28 novembre : Adios Bolivie ! Bom dia Brasil

Lundi, nous quittons San Jose de Chiquitos après y avoir passé un week-end très reposant dans le jardin au bord de la piscine. Mathieu en a profité pour visiter les terres agricoles des alentours. Apparemment, c’est très impressionnant, ils n’utilisent même pas d’engrais tellement la terre est bonne. Selon Pierre (le français qui habite la région), dans 10 ans, il n’y a plus de forêt ici !! Ah, l’agriculture. Chose étonnante, ce sont des étrangers qui investissent (argentins, chiliens…). Aujourd’hui plus de 50% de la production agricole est réalisée par les mennonites. Je n’en avais pas parlé dans le premier post concernant la région de San José. Il s’agit d’une communauté d’origine allemande qui fonctionne de manière très spéciale. Déjà, ils sont tous blonds et en salopette, les filles ont des tresses. Quand on les croise on se croirait dans La Petite Maison dans la prairie. Cela contraste déjà beaucoup avec le paysage local. De plus, ils ne parlent pas tous espagnol mais l’allemand ancien je crois. Ils sont vraiment à part dans la région et possèdent leur propre village mais ils participent pleinement à l’économie du pays.

Je ne sais pas si j’en ai déjà parlé mais la Bolivie fonctionne de manière très spéciale avec l’essence. En fait elle est subventionnée donc il y a un prix local (0,4 €/L de diesel) et un prix étranger (0,95€/L). Durant tout notre voyage nous avons réussi à toujours obtenir plus ou moins facilement le prix local, et étant donné que le prix de l’essence est à 1€/L environ au Brésil, nous avions rempli deux bidons de 40 L en Bolivie pour « économiser ». Lesdits bidons étaient donc à l’arrière quand nous avons quitté San José. 20 km avant la frontière, on se fait arrêter, normal, il y a souvent de péages et des militaires qui trainent.

Cette fois, chose étrange, ils nous demandent de descendre de la voiture et commencent à fouiller tranquillement. C’est assez désagréable comme impression. Même le sac à jouet d’Elouane a été regardé…. On ouvre la porte arrière et là…. Les 2 bidons bien en évidence leur sautent aux yeux. « Monsieur, il est interdit de transporter de l’essence en bidon à moins de 50 km de la frontière, vous commettez un délit, nous allons voir ce que nous allons faire avec vous ». Hum, hum…on a beau dire qu’on ne savait pas (ce qui est vrai), il nous répond que quand on visite un pays, on n’a qu’à se renseigner sur nos droits et devoirs avant…. Sympa ! En même temps, avec notre bac + 10 au total et nos 2 cerveaux bien ramollis par 4 mois de non réflexion, nous aurions pu nous douter que si il y a un prix local et un prix étranger ce n’est pas pour rien, il y a aussi une lutte contre la contrebande d’essence, ce qui est logique…

Bref, après 30 min de tergiversation, nous n’allons pas en prison et ils nous réquisitionnent juste nos 40 L de diesel + les bidons… Mathieu essaye de négocier et on lui répond qu’il peut les accompagner au poste s’il veut discuter. Heu… non ca va aller, on ne va pas pleurer pour 32 € de perdu (presque autant de bidon que d’essence !!).

Ensuite nous passons la frontière sans aucuns soucis. Bilan de nos passages de frontière :

- le pire : sens Brésil-Bolivie (5h)

- le plus facile : sens Bolivie-Brésil (1h30)

Avec notre retour au Brésil, nous quittons aussi les Andes et leur fraîcheur. Après des -5°C pendant la nuit, nous nous retrouvons avec facilement 30°C dans le 4x4 lors de notre première nuit dans le pays. En plus, nous entamons notre retour et nous avons décidé d’économiser et de dormir dans les stations services avec les camionneurs (très glamour comme ambiance !!). Mais au Brésil, étant donné qu’il y a beaucoup de transport en camions et donc de camionneurs, les stations sont super équipées : douches, restau… donc après avoir fait la diète de douche pendant un temps nous retrouvons nos 2 douches par jour indispensables avec une chaleur pareille !! Je redoute d’avance les 3500 km que nous avons à parcourir.

Heureusement, nous avons prévu un arrêt à Chapadao do Ceu où nous retrouvons avec plaisir Marcia et Alessandro et le petit havre de paix de l’auberge de jeunesse.

IMG_1189 IMG_1190 IMG_1191

Cette après-midi nous reprenons la route, plus que 3000 km !!!!

Posté par Mathilde973 à 14:49 - Commentaires [5] - Permalien [#]

23 novembre 2011

De Tupiza à Sucre : du 19 au 23 novembre

Nous rejoignons la capitale constitutionnelle de la Bolivie (il y en a 3 avec Santa Cruz, économique, et La Paz, siège du gouvrenement), Sucre. Lieu où a été déclarée l’indépendance en 1825. Cette ville est très jolie et nous avons la chance de loger dans le jardin d’un couple de retraité, qui le laisse aux voyageurs. Il y a douche, cuisine et même wi-fi.

Nous passons 4 jours dans cette ville, à nous promener mais aussi à préparer le retour : recherche d’emploi (j’ai répondu à 4 offres), recherche d’appart (nous tâtons le marché, mais ça ne devrait pas être difficile de trouver un appart près de Grignon en janvier). Bref, repos bien mérité après ces 3 semaines dans la Pampa.

Pas de photos car oubli de l’appareil et plus de batteries. Mais tout va bien, Loulou en forme nous parle sans cesse de Alex, Lucie et Mélodie sans compter Mamie, Papou, Mamido et Papi qu’elle a hâte de retrouver.

Nous partons aujourd’hui en direction de Santa Cruz. Retour à la case départ. Petite révision du 4x4 avant d’entamer les 5000 km qui nous séparent de la Guyane. Un petit arrêt est prévu à San José de Chiquitos (Cf post de début septembre) pour profiter de la piscine pour Loulou et moi et pour visiter les futures terres agricoles de Bolivie pour Mathieu (n’aurait-il pas des projets d’achats en Bolivie celui-là ?????...).

Posté par Mathilde973 à 12:54 - Commentaires [3] - Permalien [#]


18 novembre 2011

Du 11 au 18 novembre : Du Sud Lipez jusqu’à Tupiza

Nous rechargeons nos réserves d’eau, d’essence et de nourriture à Uyuni et partons pour le Sud Lipez, région la plus magnifique de la Bolivie. Complètement dépourvue de villes, le Sud Lipez est pleine de lacs de toutes les couleurs, de déserts, de montagnes… donc de paysages à couper le souffle. L’altitude est de 4200 à 4900 m et la température à peu près agréable la journée mais en dessous de 0 la nuit. Du coup, nous bivouaquons le soir à côté des refuges pour avoir moins de vent. Il y a pas mal de touristes qui font le tour en 4*4. Le tour dure en général 4 jours, Salar d’Uyuni inclus, nous mettrons 2 semaines et demie pour tout faire. C’est le luxe de voyager seuls.

DSC_0856  DSC_0008__2_

Nos 4 nuits au dessus de 4200 m sont assez froides (nous retrouvons de la glace dans le 4x4 le matin) mais supportables. Nous réalisons donc environ 900 km dans ces paysages superbes et variés. Une seconde fois, nous profitons de sources chaudes, bienvenues après 3 jours sans se laver vraiment !!!!!

Laguna Hedionda, Laguna Colorada, Laguna Blanca, Laguna verde et pour finir Laguna Celeste nous enchantent, sans compter les geysers qui sentent l’œuf pourri et les déserts. Bref nous en prenons pleins les yeux. Nous avions gardé le meilleur pour la fin et nous ne sommes pas déçus ! Novembre est la meilleure saison pour visiter le Sud Lipez, il y a énormément de flamands roses et le temps n’est pas trop froid (les températures peuvent aller jusqu’à – 30°C en hiver). Nous sommes conquis !

DSC_0311__2_

Les guides conduisant les 4*4 de touristes sont supers sympa et très intéressés par notre maison roulante.

Le dernier soir avant de rejoindre Tupiza, nous nous retrouvons dans un refuge avec 2 Ch’ti, Julien et Tiphanie, qui s’avèreront être des amis proches de mes cousins du nord…. Le monde est vraiment petit. Avec eux, nous passerons 2 autres soirées bien sympas à Tupiza. Ils sont en voyage pour 2 mois en sac à dos.

Notre arrivée à Tupiza est des plus jolies. Après le stress engendré par la conduite (c’est moi qui ai pris le volant) : à croiser un bus sur une mini-route au bord d’un gouffre, à rouler à 20 km/h dans les montées…..nous sommes bien content de rejoindre une ville à altitude raisonnable (3000 m) où nous pouvons mettre de côté les couvertures et triple épaisseurs de pulls. Le matin, nous avons même trop chaud dans le 4xs4 !!!

DSC_0715__2_  DSC_0053

Cela nous fait nous dire que la remontée par le Brésil va être des plus pénibles : chaleur et beaucoup de km…Nous serons d’ailleurs à Cayenne le 12 décembre et nous prenons l’avion pour la métropole le 21.

Pour l’instant il nous reste encore 10 jours en Bolivie avant de rejoindre la frontière brésilienne. Nous devons embarquer sur l’Amazone le 8 décembre. Nous faisons le même trajet qu’à l’aller (sans les arrêts touristiques bien sûr) car on nous a fortement déconseillé de rejoindre le Brésil par San Mathias (plus au nord de la Bolivie), trop de bandits sur la piste !!

Plus de photos du magnifique Sud Lipez sur l’album 30.

Posté par Mathilde973 à 15:55 - Commentaires [3] - Permalien [#]

10 novembre 2011

Du 31 octobre au 10 novembre : du parc national de Sajama au Salar de Uyuni

Nous quittons La Paz après avoir fait nos provisions pour environ 10 jours et nous entamons notre découverte du sud ouest de la Bolivie. Certains endroits sont très connus et très touristiques (enfin tout est relatif, on est en Bolivie), d’autres sont totalement ignorés des voyageurs. Nous choisissons de faire un peu des deux et de rejoindre le salar d’Uyuni et le sud Lipez (très prisés des voyageurs) par le parc national de Sajama, le circuit Lauca (les chullpas de Macaya et de Julo) et le salar de Coïpasa. Au programme environ 3 semaines de pistes de terres, de sables, en sel selon les endroits.

itineraire_sud_ouest_bolivie

Dès le premier jour le paysage est magnifique et depuis une semaine nous avons l’impression de traverser une carte postale. Notre séjour au Pérou nous ayant beaucoup décoincé niveau bivouac, nous nous arrêtons où bon nous semble pour nous installer, soit pour une nuit soit pour deux si on se sent bien. Au fur et à mesure du temps, nos bivouacs sont de plus en plus beaux : au pied du volcan Sajama (6542 m) nous passerons la nuit à 4400 m d’altitude. Les fenêtres sont gelées mais nous dormons tous les 3 sur la couchette du haut et tout se passe bien. Nous avons achetés 4 couvertures en laine : 2 qui servent d’isolant sur la toile du toit et 2 qui nous réchauffent, en plus de nos sacs de couchage. Bref, le soir c’est toute une installation mais nous y arrivons en 10 minutes si on se dépêche. Il peut faire très froid la nuit mais les journées sont très agréables et nous avons presque chaud.

Le deuxième jour de notre périple, nous nous baignons dans des sources chaudes au pied du volcan. C’est surréaliste d’être en maillot de bain dans une eau à 40°C avec vue sur le volcan enneigé !

DSC_0593  DSC_0606

Le lendemain nous continuons notre route en direction du salar de Coïpasa. Nous devons le traverser pour rejoindre le salar de Uyuni. C’est un trajet peu commun et nous devons demander plusieurs fois notre route à plusieurs personnes pour être surs de ne pas se retrouver coincés dans le sel sans moyen de communiquer.

Petite note technique sur la formation des salars : il y a 40000 à 25000 ans, le Lago Minchin dont le niveau maximum atteignit 3760 m, recouvrait la majeure partie du sud-ouest de la Bolivie. Lorsqu’il s’évapora, l’endroit resta sec pendant 14000 ans avant l’apparition du Lago Tauca, qui ne subsista que 1000 ans et dont le niveau grimpa à 3720 m. Il laissa deux grands plans d’eau, les lagos Poopo et Uru Uru, et deux vastes concentrations de sel, les salars de Uyuni et de Coïpasa.

Sur le chemin pour Coïpasa, entre deux trous sur la route, nous entendons un gros bruit suivi d’un gros « clac ». Oulala, que se passe-t-il ? rien de grave on espère puisque nous sommes dans un village paumé au milieu de nulle part… finalement ce n’est « que » le porte-pneu de secours qui s’est dessoudé ! Au village suivant nous trouvons un soudeur qui nous réparera ça sans problèmes. C’est la deuxième fois en 15 jours qu’un soudeur nous sauve !! La première c’était pour le marchepied, bien utile pour monter dans notre maison roulante. Anecdote rigolote : quand nous nous sommes arrêtés pour chercher ce qui avait cassé, un monsieur est arrivé vers nous bien étonné de nous trouver là. Il nous a gentiment demandé si on cherchait  de la cocaïne ou de l’argent… rien du tout, on est touriste !! ah bon….. preuve que les touristes sont rares dans la région.

En fait, seules quelques personnes se promènent dans la région pour admirer les chullpas (sépultures) peintes, érigées entre 1470 et 1540. Nous passerons une nuit à côté de ces curieux monuments entre Sajama et Coipasa (circuit Lauca).

Nous traversons une première petite partie du salar de Coïpasa pour atteindre le village de Coïpasa situé sur une île au milieu du salar. L’accueil est super dans ce village, nous passons 1h30 avec Loulou à jouer avec la moitié des gamins du village. Ils sont émerveillés par les cheveux jaunes d’Elouane et surtout ses yeux. Ils passeront du temps à essayer de lui enlever ses lunettes pour observer ses yeux, mais elle ne se laissera pas faire. Nous montrons la France sur une carte du monde, les enfants ne situent pas bien la Bolivie dans le monde. C’était chouette de les voir collés à Mathieu pour essayer de comprendre. Ils veulent aussi que je traduise tous leurs prénoms en français. Ils sont pleins de questions et sont vraiment adorables. Le maire de la ville nous invitera à bivouaquer sur le parking du centre de santé. L’eau est rare en plein milieu du salar et il n’y a même pas de douches dans le centre, ni d’eau dans la chasse d’eau et au robinet des toilettes. Avec notre réserve d’eau dans le 4x4, nous faisons des étonnés !

IMG_1007  IMG_1014

Le lendemain, nous quittons ce village si chaleureux en direction du sud. Mais avant d’atteindre les quelques villages au bord de la piste il nous faut retraverser une partie du salar. Et là, la chose est moins aisée que la veille. Peu de véhicules passent par là et les traces sont à peine visibles. Il n’y a que 10 km à parcourir mais suffisamment pour une bonne poussée d’adrénaline… les 2 derniers kilomètres sont les plus difficiles, nous manquons plusieurs fois de nous enfoncer dans la boue sous la croute de sel… ouf, nous avons réussi, merci Titine, tu es une bonne voiture !

DSC_0298

Il faut voir l’état du 4x4 : sel et boue ne font pas bon ménage avec la peinture et nous passons quelques temps à balancer de l’eau pour décoller tout ça !

Le soir, après avoir rechargé notre réserve d’eau au puits d’un village (nous mesurons notre chance d’avoir de l’eau si facilement au robinet), nous nous installons sous le seul arbre de toute la pampa pour un bivouac absolument sublime avec vue sur le salar de Coïpasa. C’est le jour de la douche (une fois tous les 2 jours environ, lol), notre douche solaire est super utile puisque nous arrivons à nous laver avec de l’eau chaude. Pour Elouane, on chauffe de l’eau qu’on met dans sa baignoire. Malgré le soleil, le vent nous force à être très rapide. Avec 20 L nous arrivons à prendre 3 douches. Pas mal !!

IMG_1026  DSC_0519

Le samedi 5 novembre, nous rejoignons le salar de Uyuni, 5 fois plus grand que celui de Coïpasa. Le sel s’étend à perte de vue, ces étendues blanches sont superbes. Une fois de plus nous dormons dans un endroit sublime, au pied du volcan Tunupa et au bord du salar.

DSC_0709

Il fait bon et nous prenons l’apéro dehors, vin et caviar d’aubergine ! Miam miam. Nous avons encore en réserve le foie gras que nous avions acheté avant de partir en vue de le déguster dans le salar.

Le lendemain nous rejoignons l’Isla del Pescado, au milieu du salar. Nous nous installons pour 2 nuits devant cette étendue blanche à perte de vue. Nous croisons pas mal de courageux qui voyagent en vélo….et beaucoup de francophones sur l’île. Je ne savais pas que la Bolivie était aussi appréciée des français ou belges.

Nous nous amusons à prendre des photos rigolotes, dans le salar, il n’y a plus de perspective et donc pleins de possibilités pour des photos un peu surréalistes !

DSC_0845  DSC_0312

Avant de rejoindre le Palacio de Sal le 9 novembre, nous passons la nuit au cimetière des locomotives. Deuxième endroit le plus visité dans la région après le salar. Franchement, ce n’est pas sensationnel, seulement des tas de vieilles locomotives à vapeur en train de rouiller….mais avec des graffitis assez rigolos.

DSC_0372

L’hôtel de sel est absolument superbe… seul hic, il est en travaux et la piscine dont nous parle Elouane depuis 3 jours est fermée…. Pas grave on la plonge dans sa baignoire avec de l’eau bien chaude et tout est oublié. Merci les amis, cet hôtel est vraiment magnifique et le petit déjeuner sensationnel !!

IMG_1090

Petite anecdote : vous pouvez admirer la nouvelle coupe de Mathieu réalisée par mes soins…..oups !

IMG_1045  IMG_1044

Plus de photos sur les albums 26, 27, 28 et 29. Mathieu a eu du mal à classer les quelques 1600 photos prises pendant cette semaine !!!!

Posté par Mathilde973 à 17:09 - Commentaires [8] - Permalien [#]

08 novembre 2011

Uyuni

Nous sommes a Uyuni et venons de passer 3 jours dans le salar. Internet est merdique donc impossible de poster mais tout va bien !!!

Nous donnons des nouvelles et surtout des photos de notre periple des que possible.

Posté par Mathilde973 à 19:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 octobre 2011

31 Octobre 2011 : Départ pour le cirucit Sajama – Coipasa – Uyuni

Nous partons ce jour pour réaliser le circuit qui doit nous mener du Parc National Sajama (à la frontière avec le Chili (sur la route Arica – la Paz), jusqu’au Salar d’Uyuni où nous sommes attendus le 9 novembre au soir à l’Hotel Palacio de sal (Nuit offerte par nos amis de Guyane lors de notre fête de départ, merci merci !!). Nous devrions quitter Sajama vers le 3-4 Novembre puis prendre la route au départ de Tambo Quemado qui rejoint Sabaya au nord du Salar de Coipasa en passant par la région dite de Lauca et le laguna Macaya (150 kms de piste) en longeant la frontière chilienne cap au sud. A Sabaya nous chercherons un guide local pour nous accompagner lors de la traversée du Salar de Coipasa puis nous devrions prendre la direction de Tres cruces (au sud du Salar de Coipasa) puis Coquesa et le volcan Tumpa pour faire notre entrée sur le salar d’Uyuni à proprement dit. Nous essayerons de vous donner des nouvelles lorsque nous serons à Sabaya vers le 4-6 novembre (et peut être avant à Sajama).
Nous partons pour certainement l’un des plus beaux circuits de Bolivie et nous allons pouvoir justifier du choix de voyager en 4x4 !


Posté par Mathilde973 à 14:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Du 25 au 28 octobre : le canyon de Colca

Nous choisissons de passer par une piste qui traverse un parc national pour atteindre le canyon de Colca. Les paysages sont superbes et nous croisons plusieurs vigognes sur notre chemin. Arrivés sur la route nous recroisons Chantal et Gérard que nous avions rencontré à Arequipa. Ils sont obligés d’y retourner à cause d’un problème technique sur leur Toyota Land Cruiser. Ahhh les galères de voiture des voyageurs, on pourrait écrire un bouquin. Nous sommes chanceux et surtout nous voyageons moins longtemps que les autres donc notre maison roulante est en parfait état.

Arrivés au bord du canyon, c’est très joli : plein de cultures en terrasses et d’animaux. A Canabaconde, les femmes portent toutes le même chapeau brodé. Il est magnifique et j’ai craqué, j’en ai acheté un. C’est sûr qu’en métropole je ne pourrais pas le porter, mais bon, ça sera pour décorer. Les chapeaux sont très importants en Pérou et en Bolivie, chaque région, voire village a son chapeau typique (melon, brodés, rond….).

DSC_0112

 

Nous avons la chance de voir des condors d’assez près. Evidemment impossible de les prendre en photo, ils volent trop vite. Mais c’est un oiseau vraiment majestueux, c’était impressionnant de le voir.

DSC_0122

Nous passons 2 nuits en haut du canyon et décidons de ne pas descendre. La balade est un peu trop difficile avec 15 kg sur le dos !

Jeudi, nous reprenons la route en direction de la frontière avec la Bolivie. Mathieu choisit de prendre une piste pour rejoindre Puno, nous mettrons 6 heures au lieu de 2…. Mais bon les paysages sont superbes et nous voyons pour la première fois des flamands roses sur les lacs.

Le passage de frontière se fait en douceur et en 1h30, record battu !!

J’écris donc ce poste de La Paz ou nous dormons dans le parking de l’hôtel Oberland comme il y a un mois et demi.

Bye Bye le Pérou, nous avons beaucoup apprécié ce pays, malgré la pression touristique, pleins d’endroits restent à découvrir.

Ce que nous avons préféré au Pérou :

-         le voyage jusqu’au Machu Picchu avec notre famille préférée (ils se reconnaîtront)

-         la découverte des dunes de Huacachina en buggy : sensations garanties !!!

-         nos 3 jours seuls au monde dans la réserve de Paracas

Plus de photos du canyon de Colca et du trajet jusqu’à la frontière dans l’album 25.

Posté par Mathilde973 à 03:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]